C’est la rentrée !

RENTREE

Août nous a quittés. Septembre fait sa rentrée ! Avec ou sans enfants, nous avons tous nos petites habitudes de rentrée, nos rituels personnels qui font parfois sourire notre entourage mais auxquels nous sommes attachés de peur de passer à côté de ce moment symbolique (et épuisant) de l’année.

Fini la grasse mat’

L’un des premiers réflexes quand nous rentrons de vacances est de nous « réadapter » à notre horaire de lever habituel. Nous avons tous profité de nos soirées (les enfants aussi, la faute à notre traditionnel « laxisme estival ») et il nous est déjà très désagréable de penser que notre réveil va sonner avant même le lever du soleil ! Cela mérite quelques jours d’entraînement !

REVEIL

Je porte quelle tenue demain ?

Jour de reprise, armoire en crise ! Que vais-je (et je ne vous raconte pas l’angoisse d’une maman de 4 enfants…) porter pour « ma rentrée » ? Si nous avons cédé à un achat « prétexte » – oui la rentrée peut être une excuse pour enrichir votre garde-robe -, vous ne vous posez pas cette question.  Idem pour les enfants dont chaque tenue sera soigneusement préparée dans la chambre la veille au soir. Mais si vous comptez sur ce que vous avez en stock, vous voici en petite tenue, les cheveux mouillés, face à l’armoire béante et là, c’est le questionnement total… Même spectacle dans toutes les chambres de la maison (“Maman, il est où mon pull vert ?”)

Cheveux mouillés

Pas forcément d’ailleurs… Pourquoi ? Parce que, comme beaucoup de Français, vous avez pris soin de réaliser votre “coupe de rentrée”. Et oui, bonne aubaine pour les coiffeurs, la rentrée représente une période faste  ! Vous n’avez donc peut-être pas envie de torpiller votre brushing sous la douche (attention, je n’ai pas dit qu’il fallait la zapper !)

ARMOIRE
Même un super dressing peut vous laisser perplexe…

Une fois réveillé (e), habillé (e) et coiffé (e), vous voici affairé (e) à rassembler vos affaires (et/ou celles de votre tribu).

J’ai craqué pour le cartable « Reine des neiges »

Nouveau sac, porte-document, cartable (oui celui que vous avez finalement fini par acheter, cédant lâchement à l’intarissable négociation de Cloé dans le magasin)… Nouvelles fournitures scolaires -on n’aurait pas oublié d’aller chercher les livres de Nathan la semaine dernière au Lycée ???… Quoiqu’il en soit, il ne nous viendrait pas à l’idée d’aborder cette journée spéciale sans un équipement minimum, même si « le cahier à spirale 96 pages petits carreaux » manque à l’appel. Un réassort est toujours possible dès mercredi après-midi ou samedi prochain.

Pour les plus jeunes, l’indispensable « doudou » (si possible le jumeau de celui qui reste à la maison) prendra place dans le sac, aux côtés du goûter (« Tom, pourquoi tu as déjà mangé tout le paquet de BN ??? »), et après quelques sueurs froides pour trouver le plan B, vous voici presque prêt(s) à quitter la maison, votre porte-bonheur bien en évidence sur votre porte-clé ou dans votre sac.

Où ai-je rangé la carte de transport ?

Pour ceux qui se déplacent en voiture, normalement, vous savez où elle est garée depuis votre dernière utilisation. Pour les autres, utilisateurs des transports en commun, impossible de vous aventurer sans le sésame que constitue votre carte de transport. Encore faut-il que sa date de validité n’ait pas expiré…

La journée va être longue

Vous voici en route et la journée se passe plutôt bien, mis à part la crise de Luna qui, du haut de ses 4 ans, refuse d’entrer en classe ou encore votre agacement quand votre ordinateur pro vous demande votre mot de passe … (gloups, j’ai pensé à quelle combinaison magique fin juillet ???).

L’heure de retrouver le cocon familial est arrivée. C’est sans compter sur :

  • Les fournitures manquantes (je t’avais dit qu’il me fallait un cahier de musique),
  • La vérification des emplois du temps de tous les membres de la famille (on n’aura jamais assez de place sur le frigo),
  • L’inscription aux clubs de sports et de loisirs (permanences mercredi après-midi et samedi toute la journée : qui s’y colle ?) et donc nouveaux plannings et réaménagement de la porte du frigo,
  • Les certificats médicaux (oui cela reste obligatoire pour le club de sport), les enveloppes timbrées (qui utilise encore des enveloppes à l’ère du mail ?), les nouveaux chaussons de danse, les 6 ans de la copine de Lilou samedi après-midi (oui certains enfants fêtent leur anniversaire début septembre),
  • Votre conjoint qui vous annonce le super séminaire de rentrée la semaine prochaine : durée 3 jours à 200 km de la maison…
LISTES

Respirez ! Prenez du recul, de la hauteur. Il n’existe pas de rentrée zéro défaut, même si tous les rituels ont été respectés. Vous avez fait de votre mieux. Surtout que demain, vous vous surprendrez, à crier, comme chaque jour désormais : « tout le monde a pris son masque ?» Bonne rentrée !

masque