FABRIQUER UN MASQUE SANS MACHINE A COUDRE …

COVID MASQUE

Après la pénurie de masques chirurgicaux, de gel hydroalcoolique, mais aussi de farine, d’œufs, et même de papier toilette, la France risque, dès le déconfinement prévu le 11 mai, de connaitre une pénurie de masques de protection “alternatifs” pour le grand public.
Ces derniers jours, les magasins de vente de tissus et les merceries ont été pris d’assaut et de longues files d’attente se sont à nouveau constituées, au détriment de tout geste barrière : un comble ! Fabriquer un masque sans machine à coudre, c’est simple.

Un masque systématique dès le 11 mai

Dans ses recommandations du samedi 25 avril, le Conseil Scientifique préconise que le port du masque doit être “systématique” dans les lieux publics dès la levée du confinement. Cela nécessite donc que des “masques alternatifs de production industrielle ou artisanale anti-projection” soient “disponibles pour l’ensemble de la population et distribués en priorité aux personnes en contact régulier avec le public”. 

Des masques “alternatifs” en tissu

Où s’en procurer ?

Certes, les commandes ont été passées pour alimenter les pharmacies, les bureaux de tabac, lieux dans lesquels vous devriez normalement trouver un masque dans les prochains jours. 2.25 milliards de masques ont été commandés en France : “ce sont huit millions de masques qui ont été produits la semaine écoulée dans notre pays et on prévoit une production d’environ 17 millions de masques par semaine en France“, a précisé Olivier Véran, ministre de la Santé.

De nombreuses municipalités ont fait appel aux bonnes volontés pour coudre des masques afin de les diffuser à leurs administrés. Beaucoup d’entreprises françaises se lancent, elles aussi, dans la fabrication de ces précieux masques et procèdent actuellement à leur homologation.
Sur internet, les offres affluent (à des prix parfois exorbitants), avec des délais de livraison pour juin ou juillet et les « arnaques » se multiplient (qualité, prix, défaut de livraison)…

Il y a quelques jours, nous avions posté sur notre site place-to.com quelques idées de tutos pour les réaliser vous-même :  relire l’article place-to

Problème : vous voudriez bien coudre des masques sécurisants pour votre usage personnel mais vous ne disposez pas d’une machine à coudre ! Rassurez-vous : ce n’est pas un obstacle !

Nous avons déniché pour vous un tuto très bien expliqué, celui de Shekinah.
En 10’44 chrono, Shekinah vous dévoile, étape par étape, avec peu de matériaux, la confection de ce sésame selon la norme AFNOR.
C’est simple, bien décrit, précis et efficace. Suivez le lien ci-dessous :

tuto masque AFNOR by Shekinah

Quel tissu ?

L’Afnor conseille d’assembler deux ou trois couches d’étoffes (coton, polyester ou polyamide). Les étoffes doivent être lisses, non irritantes, serrées, pas trop chaudes, et suffisamment souples pour s’appliquer autour du visage et assurer l’étanchéité.
Il est recommandé d’utiliser deux couches de toile de coton de 150 g/m² et une couche de viscose (aussi appelée soie artificielle) de 130 g/m² et pour les masques barrière «à plis», deux couches de popeline «120 fils» en coton.
On peut également utiliser deux couches de tissu non-tissé (ou intissé) en polypropylène, ou encore une couche de non-tissé composé de 100% de filaments de polyester et une couche de tissu 100% polyamide.
Si vous êtes à court d’élastique, comme l’explique le tuto de Shekinah, un T-shirt coupé dans sa largeur fera l’affaire !

Et pour l’entretien ?

C’est tout aussi simple. Rien de plus efficace que de l’eau et du savon pour le désinfecter. Un passage en machine à 60°C en cycle coton, c’est ce que recommandent l’Afnor et les scientifiques. Pour le séchage, l’air libre fait l’affaire et si vous souhaitez aller plus vite, utilisez un sèche-cheveux. Attention, un masque est personnel, alors pensez à identifier ceux de chaque membre du foyer (car, oui, il en faut plusieurs pour chacun).

Lavage à 60° et séchage à l’air libre

Plus d’excuse pour ne pas être équipé(e), vous aussi, d’un masque dès le 11 mai. Il consitue un élément indispensable des gestes barrières pour vous protéger ainsi que votre entourage.

1 commentaire

  1. […] vous n’avez pas pu vous en procurer un, vous pouvez le fabriquer (cf article place-to.com : fabriquer un masque)Les gestes barrières sont plus que jamais essentiels ! Lavez-vous les mains le plus souvent […]

Les commentaires sont fermés.