MONT DES CATS : SAVOUREZ LE CŒUR DES FLANDRES !

Mont des Cats - Godewaersvelde

Culminant la plaine à 164 mètres d’altitude, à proximité de la commune de Godewaersvelde, le Mont des Cats est le départ de magnifiques promenades entre nature, gastronomie et patrimoine des Flandres. Bienvenue dans cet écrin de verdure et de paix.

Mont des Cats, légendes…

L’origine du nom du Mont des Cats est hypothétique et donne cours à de nombreuses légendes. Il se pourrait que des chats (voire des lynx !), aient habité en ce lieu et donné naissance au nom Cats, autrement dit «chats» en langage flamand.
Il se pourrait également qu’un peuple germanique, les “Chattes”, se soit installé dans la région au Vème siècle mais si le nom ne remonte pas à cette époque, on l’attribue aussi aux Seigneurs de la famille noble “des Chats” qui vécurent sur le mont au XVème siècle.
Plus drôle (quoi que…), on raconte aux enfants que le Mont des Cats serait, en fait, le gros ventre du géant Edouard endormi. Un gros ventre lié au village qu’il aurait englouti et qui lui aurait valu une bonne sieste ! Bon, on a le ventre mais on ne sait pas où est le reste du corps du géant…

… et religion

Outre la beauté de son panorama, le Mont des Cats est célèbre pour son abbaye où les moines fabriquent un fromage délicieux ! L’abbaye Sainte-Marie du Mont des Cats  est un monastère de moines cisterciens de tradition trappiste fondé en 1826 par Nicolas Ruyssen, un peintre de la ville d’Hazebrouck. Nicolas Ruyssen meurt la même année et son corps repose, depuis, dans l’église abbatiale.  Rapidement, la communauté de moines trappistes se lance dans l’agriculture et l’élevage, installant sur les lieux une brasserie et une fromagerie.

Durant la Première Guerre mondiale, l’abbaye sert de garnison et d’hôpital. Pendant l’offensive allemande, les moines évacuent les lieux et n’y reviendront qu’à la fin de la guerre. Le 13 octobre 1914, le Prince Maximilian Friedrich von Hesse-Cassel, neveu de l’empereur Guillaume II et arrière-petit-fils de la Reine Victoria d’Angleterre, s’éteint des suites d’une blessure de guerre, à quelques jours de ses 20 ans,  sur le site de l’abbaye.

Restauré après la guerre, l’édifice, de style néogothique, abrite toujours la communauté des moines et ne se visite pas sauf la première chapelle des moines, devenue église paroissiale, ainsi que la chapelle «dite de la passion», dans laquelle se déroule toujours un pèlerinage le Vendredi Saint. On y célèbre également, chaque 3ème dimanche d’octobre, la Saint Hubert, patron des chasseurs.

Bière, fromages et vie spirituelle

L’activité brassicole a cessé depuis 1907 mais l’abbaye affine toujours le fromage Mont des Cats. Les moines ont d’ailleurs ouvert une boutique qui regorge de délices mais aussi de produits religieux fabriqués par diverses communautés.

L’abbaye est également un lieu de retraite spirituelle, individuelle ou en groupe pour une durée de 24 heures à 10 jours. Une trentaine de chambres sont disponibles pour méditer et partager les prières et les repas des moines… en silence bien entendu.

Après le géant Edouard, faisons la connaissance d’Henri !

Henri le douanier est le plus célèbre géant de Godewaersvelde, village flamand au pied du mont des Cats,  dont les ancêtres, au cours des siècles, ont travaillé la terre et fabriqué le textile. A la fin du XIXème siècle, le village bénéficia du passage de la voie ferrée Hazebrouck-Poperinge. Le contrôle douanier se faisait à Godewaersvelde, d’où les dimensions exceptionnelles du bâtiment de la gare (devenu une école) et la création du géant Henri ! Henri mesure 3,50 mètres et pèse 70 kg. C’est un “géant porté” qui nécessite un seul porteur et qui doit sa naissance à Stéphane Deleurence en 1994. Emblèmes de la culture locale et régionale, on dénombre près de 500 géants dans le Nord de la France. Autrefois utilisés lors des processions religieuses, ils représentent aujourd’hui des héros historiques ou légendaires, des figures locales, des métiers, des animaux et témoignent de la richesse historique et culturelle liée à l’identité locale. Vous trouverez Henri au sein du musée de la vie frontalière de Godewaersvelde qui présente une collection d’objets ayant tout son sens sur cette zone frontalière dont certains habitants étaient fraudeurs … ou douaniers.

Henri le géant douannier
Henri le douanier, géant de Godewaersvelde

Autres activités régionales du village : le jeu de bourles, le tir à l’arbalète ou le tir à l’arc à la perche qui consiste à abattre des cibles appelées “oiseaux”, situées en haut d’une perche mesurant environ 30 mètres.

La gastronomie en religion

Cyclistes et gourmets, enfourchez votre bicyclette et découvrez les producteurs fromagers et laitiers de «Destination Cœur de Flandre». Ces circuits vous proposent de faire étape chez des professionnels labellisés «Accueil Vélo». : circuits vélo et fromages. Ils sont aussi un régal pour les yeux car ils vous font circuler sur de très jolies routes.

balades vélo mont des cats
De belles aventures à bicyclette

Magasins de produits du terroir, brasseries artisanales, fromageries, fermes : de nombreuses initiatives locales sont mises en place pour vous servir (commandes en drive, livraisons à domicile, points de retrait). Vous pouvez les consulter via un livret numérique dont le slogan est «Mangez gourmand, mangez flamand». Tout un programme !

Le cœur de Flandre est également réputé pour ses estaminets aux décors originaux et ludiques par leurs jeux anciens. Certes, ils ne sont pas encore ouverts en ce mois de Mai mais vous pouvez dès à présent choisir celui qui vous accueillera dès que possible via le site : estaminets.

estaminets mont des cats
La grenouille, incontournable jeu flamand

Pour dormir sur place, nous vous laissons consulter les sites adéquats car les formules d’hébergement sont variées. Cependant, nous avons repéré pour vous, à Godewaersvelde,  une cabane nichée dans les arbres avec une vue imprenable sur les Monts des Flandres. Le “Mont des Cats perchés” se situe à Godewaersvelde (tel 06 42 85 00 47). Conçue pour 2 personnes, vous y profiterez également d’un jacuzzi…

mont des cats perchés
Le Mont des cats perchés

Nature, gastronomie, culture, sport, spiritualité,
une recette nommée plaisir à quelques kilomètres de Lille,
pour faire battre votre cœur…en Flandre.