GOOD MOOD : J’ADOPTE LA SLOW LIFE !

slow life

Prendre le temps, être bienveillant envers vous-même et votre entourage, savourer la simplicité, vous faire plaisir… ces quelques astuces pour entamer la journée de bonne humeur (votre good mood !) rejoignent les principes de la slow life. Notre monde tourbillonnant et le confinement actuel ne vous laissent pas forcément de temps libre. Ou, au contraire, vous goûtez depuis quelques semaines à un ryhtme moins stressant qui finalement vous convient mieux… N’est-ce pas le bon moment d’imaginer votre façon de vivre pour le « jour d’après »…?

Initié dans les années 80, le mouvement Slow Life est une philosophie de vie qui invite à ralentir, à prendre le temps et à apprécier chaque moment vécu. Il s’appuie sur des valeurs telles que le respect, le partage, l’amour, l’authenticité.
Place-to a décodé pour vous quelques principes de ce « new way of life » !

Pied sur la pédale de frein, ralentissez le rythme !
Votre surnom ne serait-il pas « Shiva » et ses 4 bras ? Vous accomplissez mille tâches à la fois, vous êtes disponible pour tous … Pour faire plaisir, vous acceptez plusieurs invitations à la même date et le jour J vous culpabilisez de devoir annuler… A force de tout « porter à bout de bras », vous finissez sur les rotules et frôlez le burn out !
Avez-vous réfléchi au fait que, réaliser une chose à la fois, vous permet de vous préserver et de porter plus de soin et d’attention à chaque action ? Pour votre épanouissement personnel (et celui l’autrui), la qualité ne primerait-elle pas sur la quantité ?  Être totalement attentif à ce que vous faites, à ce que vous pensez peut s’avérer bien plus efficace que « poursuivre plusieurs lièvres à la fois ». Cessez de vouloir tout maîtriser et ménagez-vous des pauses, des sas de décompression constructifs : quelques exercices de respiration, un auto-massage, un thé parfumé, une séance de yoga avec des collègues… Ralentissez ! Dans vos gestes, dans votre élocution, dans votre façon de bouger, de marcher, de vous adresser aux autres… Et constatez l’impact positif autour de vous ! Le ton baisse, les visages se détendent, les sourires s’affichent, vos enfants sont plus calmes, vous êtes mieux écouté (e) et respecté (e) !

(R)éveillez vos sens !
A la maison ou au travail, regardez autour de vous. Prenez plaisir à laisser vagabonder votre regard sur une image positive : un tableau (si possible pas le tableau excel de suivi des ventes !), le vol d’un oiseau, le bleu du ciel, une photo, un objet…
Titillez votre goût, votre odorat et le toucher en jardinant ou en cuisinant. Mettre les mains dans la terre, savourer l’odeur d’un pied de basilic, pétrir de la farine pour faire du pain, le regarder cuire et humer son odeur… des plaisirs simples qui éveillent nos sens et procurent du bien-être.
Quant à l’ouïe, prenez le temps d’écouter les bruits qui vous entourent, de la nature qui s’active dans votre jardin ou tout simplement, détendez-vous au son de votre playlist préférée. … Prenez conscience de l’instant présent, écoutez votre corps pour mettre vos sens en éveil.

Boostez votre créativité
Notre éducation appelle trop souvent à la censure. Pour booster votre créativité, laissez libre cours à la rêverie. Stimulez votre curiosité et notez précieusement les idées qui vous viennent à l’esprit, sans jugement. Vous en ferez le tri ensuite. « Remue méninges » via des jeux, la lecture, un brainstorming entre collègues ou des « créations faites-main » via des activités : peinture, dessin, bricolage…

Partagez mieux votre temps
Cuisiner ensemble, organiser un atelier créatif, écouter un proche, faites preuve d’empathie et soyez vraiment, en pleine conscience, avec les autres quand ils vous parlent ou quand vous accomplissez une tâche avec eux. Ecouter, d’une oreille, le récit de la journée de votre enfant à l’école pendant que vous videz le lave-vaisselle est un gain de temps, certes, mais il est peu profitable à l’échange et au partage. Cela aura pour conséquence de donner le sentiment à votre enfant qu’il ne compte pas pour vous. Dans le cadre professionnel, c’est pareil. En réunion, nombreux sont ceux qui ont le nez dans leur smartphone et qui ne partagent pas le moment présent. On en revient à « un temps, une tâche » et c’est le sens de la slow life.

Un bon équilibre entre activité professionnelle et vie personnelle contribue à notre bien-être et plus largement à notre épanouissement. Essayons d’adapter notre rythme pour profiter de chaque moment avec nos proches, nos collègues, nos prestataires, nos clients.
A chacun de trouver sa slow life !

1 commentaire

  1. […] Si vous n’avez pas été convaincu (e) par les effets positifs de la slow life (notre article du 15 avril dernier), lisez-le une 2ème fois ! (slowlife/) […]

Les commentaires sont fermés.